Forum de Fiction de Groupe
Salut à toi, cher visiteur!

Ici, tous nos membres peuvent s'éclater à laisser parler leur imagination dans des discussions délirantes et dans des histoires en groupes plus complexes!

Tu es adeptes des fictions et fanfictions, et tu veux tester les histoires de groupes? Inscris-toi ici, et profites de ton voyage! ♥️

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Titania
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Re: K.I.D.S

le Dim 19 Mar - 3:53
Juste comme ça, si Alison et Boris sont dans la meme classe leur prof devrait être le meme, non ?
je dis ça, je dis rien...
avatar
Erafli
Messages : 14
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 16
Localisation : Actuellement perdu.

Re: K.I.D.S

le Dim 19 Mar - 13:59
4 heures 37. Ça y est, ces fichus oiseaux commencent à chanter... Je ne vais même plus pouvoir m'endormir. ET en plus c'est la rentrée aujourd'hui. Ah non mais quelle poisse vraiment! L'enfer va recommencer, je vais de nouveau me confronter à des gens, faire leur connaissance... et assister à des cours ennuyeux et chiants. Ah non, ça fait que deux minutes que je suis réveillé, déjà que j'ai les nerfs à fond. Je me lève de mon lit, ouvre la fenêtre et fixe l'arbre juste devant moi. Je crie aux oiseaux qui chantent " Taisez-vous, il y a des gens qui dorment alors arrêtez de piailler!" Bien sur, je n'ai jamais été autoritaire. C'est un échec, ils continuent leur chant ( qui en plus ne ressemble à rien). Mais c'est qu'il fait nuit encore! Et en plus, c'est une nuit de pleine lune! J'enfile mon jogging et un tee-shirt gris, sors en douceur de chez moi et commence à courir dans les rues de la ville. J'arrive alors dans un de mes coins préférés. Au bord de la ville se trouve un bois et un lac. Je m'assied au bord de l'eau et pour une fois, il n'y a plus aucun son. J'observe le lac, la pleine lune et son reflet sur l'eau. Il n'y a pas de vent. Tout est immobile. Le temps semble s’être arrêté. C'est ce genre d'endroits qui me fait rêver. Il ne manque plus qu'une chose, certainement qui n'arrivera jamais. Et je recommence à penser à la vie, à des choses tellement futiles et inutiles... Mais en même temps tellement vitales pour moi! Lentement, un vent léger et chaud se met à souffler.  ET petit à petit je m'assoupis, le vent caressant mes cheveux.
  Je me réveille, il fait jour et une fois de plus les oiseaux commencent à chanter leur chant affreux! 7 heures 27. Oh nooooon! Je suis à l'autre bout de la ville, habillé comme un clodo et c'est la rentrée dans moins d'une heure! Je me lève et fonce chez moi comme jamais.  
  Arrivé à la maison, je prend une douche express, enfile un jean noir, met un tee-shirt gris, met mon serre-tete, enroule mon écharpe verte autour du coup et jette ma pierre dans la poche de mon jean. En partant, je me regarde dans la glace... et déjà je vois mes yeux s'illuminer.
 
  9 heures 02. Ça y est je suis en retard. Je m'affole, je panique, entre dans le lycée essoufflé et au bord de ma vie. Je cherche sur l'affiche ou sont indiquées les salles celle des seconde 5.

 Salle 314: Première 5

  Dans la précipitation, je vois écrit "seconde 5". Je me dépêche alors de trouver cette fichue salle. Mais ou est-elle?! Le lycée est tellement grand, je vais me perdre! Ah non, ça y est, Salle 314. C'est celle là! Je cours, puis juste avant de rentrer, je réfléchis. Ouvrir cette porte signifie affronter la réalité. Mais de toute façon je n'ai pas le choix. Je m'examine comme le ferait un médecin. Non, tout va bien. Je souris, je sens déjà mes yeux s'éclairer. Je prend toute l'assurance qu'il me faut, emplit mes poumons d'air et ouvre la porte lentement, très lentement. "Haniel, t'as pas d'entrée plus discrète?" je me dis à moi-même. Tous les regards regardent vers moi. Le professeur aussi. Tiens c'est un prof d'eps? hmm... Il est moche. Déjà il me reproche mon retard... Ah non, mais comme entrée plus discrète, il y a pas! J'observe alors rapidement les élèves de ma nouvelle classe de seconde. C'est étrange, ils ont l'air plus âgés. Un vague malaise me prend. Parmi eux, quatre élèves se détachent des autres. Ils sont "différents". Il y a une fille avec un physique asiatique et à l'air très chic. Puis deux autres filles, une aux cheveux blancs délavés et l'autre me rappelle tellement les "poupées de porcelaine" que je détourne rapidement mon regard. Puis je vois un grand garçon, assis au dernier rang. Ses cheveux noirs et ses yeux bleus attirent immédiatement mon regard. Une place est libre juste à sa gauche. Je m'assied juste à coté de lui. Ça se voit, j'ai fait de l'effet. Je suis le centre d'attention de tous les élèves. Mes joues se teintent de rose mais mon sourire ne s'efface pas. Pour une raison que je ne connais pas, et sans doute pour la première fois de ma vie, je me sens heureux.
 
 Lors de l'appel, je fais du bourrage de crane avec tous ces prénoms. D'ailleurs je n'ai pu en retenir que quatre. Tianha Aimy, Wood ALison, Ryuji et Sinistrah Boris ( mon voisin). Mais vu que je n'ai pas été appelé, je lève la main et une fois de plus tous les regards se tournent vers moi. Je dit au prof qu'il m'a oublié.  Il me répond " Comment t'appelles-tu?
- Haniel Sackett.
- Tu n'es ps sur la liste des première 5.
- Sur la liste des première 5?!
- Oui. On peut te rajouter si tu veux. C'est sans doute une erreur de l'administration dit-il d'une voix neutre et inintéressante mais glaciale.
En disant cela, quelque chose me terrifia. Encore plus que le fait que je me sois trompé de classe. Ce prof n'est pas normal. Il est méchant et il me veut du mal. Et sans doute pas qu'à moi.
avatar
Titania
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Re: K.I.D.S

le Lun 20 Mar - 21:56
Désolée pour la bourde, j'ai relu le poste de Mystic et je viens de me rendre compte de mon erreur ! Désolée !!!!
avatar
Rhombaalk
Messages : 18
Date d'inscription : 06/03/2017

Re: K.I.D.S

le Jeu 23 Mar - 17:26
*bip bip bip bip*
HAAAA!
Je me réveille en sursaut et j'envoie balader mon réveil-matin à l'autre bout de la pièce. Il s'est cassé? Pas grave, j'ai l'habitude. Des années que j'ai ce pouvoir et je me réveille toujours brusquement, affolé et je détruis mon réveil.
Je m'assois au bord de mon lit, la tête dans les mains. Je prends le temps. Le temps de me calmer, de me remémorer ce que j'ai vu cette nuit. Un meurtre au poignard, trois traumatismes post-viol et une torture. Nuit fructueuse. Et dire que pendant que je dors (presque) tranquillement dans mon appartement, un type se fait planter, trois personnes sont détruites psychologiquement par un violeur, et une autre se fait... Non, il ne vaudrait mieux pas que je parle de ça. Rien que d'y penser me donne des frissons et, honnêtement, ce n'est pas une chose à partager avec les autres pour des raisons de décence. Non, je ne parlerai pas en détail de ces obscénités, il faut passer à autre chose. Facile à dire.
Vous voyez, quand vous êtes petits et que vous faites des cauchemars, ou que vous voyez des images que vous ne devriez pas voir, c'est très simple de s'en sortir. En grandissant, vous comprenez que c'est passé, qu'il faut aller de l'avant, car, au fond, la torture dont vous avez été la victime n'existe pas. Tout cela n'est que le fruit de votre imagination, cette souffrance n'existe que dans vos têtes. La souffrance que je vis chaque nuit est présente, elle est là, toujours plus intense, toujours plus morbide, toujours plus vraie. Oui, mes rêves sont des réalités, et pas dans le bon sens... Je sens la réelle douleur du réel torturé, la réelle destruction des réels êtres humains, et cela chaque nuit. Alors autant vous dire que je ne peux pas me rassurer en pensant "Ne t'inquiète pas, Victor, tout cela n'est pas vrai..." Ainsi mes nuits sont violentes et écourtées, et le réveil plus brutal, depuis que je sais que tout cela est réel, depuis qu'IL me l'a dit.
Bon, il faudrait quand même que je me lève. Je quitte mon lit, m'habille rapidement et je prends le temps pour manger.
"Victor, tu vas être en retard!"
Je regarde ma mère de ce regard méfiant que je lui fais souvent et elle comprend que je n'ai pas envie de l'entendre. Elle m'énerve. Elle n'a aucune idée de ce que je vis.
Je termine de manger et je prends le chemin du lycée. Cela fait depuis la seconde que je suis en classe 5, et franchement ça ne me dérange pas. Les profs sont toujours apeurés parce qu'on est "pas normaux", alors je peux leur dit ce que je pense sans problème et ils comprennent qu'il ne faut pas me saouler. Oui, comme tous les matins, je suis de très mauvaise humeur. Encore dix minutes de marche avant d'arriver au lycée, et il est 9h05. J'arriverai en retard, et fier de l'être, et on verra bien si le prof aura envie de me casser les pieds.
avatar
Mystic
Modérateur
Messages : 168
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans l'espace

Re: K.I.D.S

le Sam 25 Mar - 20:23
ouf ! la fin des cours arrive enfin ! Non pas que je suis pas à l'aise mais autant de chose à digérer dans une même journée, c'est dure ! Et puis toute les pensées des petits élèves "normaux" si je peux les appeler ainsi me donnent un horrible mal de crâne !
Mais rien ne peux cacher mon angoisse, mais en même temps je suis excitée : c'est ma première répétition de musique de l'année ! j'espère vraiment pouvoir chanter, et peut-être accompagner au piano. Bref, être utile quoi !

J'arrive dans la salle annexe du lycée spécialement pour les répétitions. Une salle rénovée cette été, rien que pour les classes 5,classe non? Enfin je pense surtout que le directeur préfère nous savoir ici que en train de ne faire je sais quoi dans son "prestigieux" lycée qu'il ne faudrait surtout pas abîmer.

De toute façon il nous doit bien cela avec toutes les moqueries des autres classes. Je passe au dessus de tout cela bien évidemment mais sur toute une année c'est fatiguant ! Je suis vraiment heureuse d'être dans ce groupe de musique ! Non pas que grâce à cela je vais avoir des nouveaux meilleurs amis, mais je vais pouvoir profiter et ne pas me prendre la tête avec les autres classes !

Et cette année je suis bien décidée à botter les fesses au petit groupe des autres classes ! Avec leurs musiques toutes mignonnes ils ne volent pas très haut ! En attendant au moins qu'une personne n'arrive, j'installe les enceintes et je commence à chanter:
"I'm an angel with a shotgun, fighting til' the wars won....."


Dernière édition par Mystic le Dim 30 Avr - 14:19, édité 2 fois
avatar
Kogane
Admin
Messages : 228
Date d'inscription : 03/03/2017
Age : 16
Localisation : Space station ♥
http://section-fictions.forumactif.com

Re: K.I.D.S

le Mer 29 Mar - 18:18
[Yo, désolée de la mini absence! Sinon, je suis désolée de dire ça comme ça (c'est très légèrement dur mais bon c'est comme un pansement, mieux vaut vite et fort) mais je sens qu'il va y avoir des retardataire et certains sont pas super impliqué, donc je me réserve le droit de supprimer votre participation si je trouve qu'elle est insuffisante voire inexistante. Bref voilà c'est un peu BIMBAM mais il fallait que je le dise parce que je suis un peu trop gentille héhéhé]

Bon, je ne sais pas vraiment combien de temps s'est passé entre la présentation de notre prof principal et la fin de ce cours de présentation. Tout ce que je sais, c'est que lorsque je rouvre les yeux, la plupart des personnes de la classe sont déjà sorties. Je ressens juste une étrange aura m'épier, comme quelque chose de malsain qui fixe un point dans mon dos. Tellement malsain que j'en ai même des frissons. Je tourne alors doucement la tête pour enfin voir que, effectivement, quelqu'un que je ne connais pas me regarde avec un regard perçant et des yeux gris cendrés qui transpercent presque les os. Brrr. Il fait un peu froid dans le dos celui-là. Il porte une blouse scientifique et derrière sa petite barbe poivre et sel, je peux distinguer un vilain sourire accroché à ses lèvres ma foi bien déguela- gercées. Il remonte ses lunettes sur son nez avant de bouger de la table où il était appuyer pour m'observer, que dis-je, m'admirer serais le mot, haha. C'est alors que je me rends compte de comment je le regardais moi-même, la bouche à moitié ouverte.

"Vous êtes M.Sinistrah, c'est bien ça? Boris Sebastian Sinistrah?"

Alors là, je me demande comment il se souviens même de mon deuxième prénom. Je décide de répondre poliment, car il fout les chocottes.

"Euh, oui c'est bien ça.
- Alors je tiendrais à vous signaler que dormir pendant les cours n'est pas la meilleur façon de mettre à profit votre cerveau, certes petit, mais existant."

P-Pardon?! Il vient de me mini-insulter là ou je rêve? Je ravale ma fierté dans un soupir avant de répondre rapidement:

"Bien sûr."

Bref, je ne compte pas m'attarder sur ce prof débile qui ressemble à rien. Alors je range mon stylo quatre couleur vite fait dans mon vieux sac et me lève en faisant le plus de bruit possible avec ma chaise. HA! Je vois le vieux qui grince des dents derrière moi. Je me retiens de lui tirer la langue. "T'es vraiment un gamin, Bo'" Pensé-je. Mais le prof ne semble pas en avoir fini avec moi. Il agrippe le bras et je cri presque -je dis bien presque- de surprise.

"Oui?" Ma voix est visiblement plus aigüe et j'ai envie de me frapper la tête contre un mur pour ça.

"C'est la journée porte ouverte des clubs. N'oubliez pas d'y passer..."

Et ces lèvres -moches- se tendent dans un rictus que ne le rend que plus effrayant.

"Bien sûr" Répondis-je alors pour la deuxième fois. Et là c'en est trop parce que je le sens, je sens que mon cerveau vient d'exploser parce qu'il ne pouvait plus contenir ma connerie.

Le seul moment où je respire, c'est quand je quitte enfin la salle de classe vide, pour me retrouver dans le couloir, tout aussi vide. "Les clubs..." L'année dernière je suis rentré dans le club de volley an tant que passeur, j'étais même titulaire alors que j'étais en seconde, mais quand j'ai fait ma phobie, et qu'on m'a ensuite mis en classe 5, tout espoir de finir mes années de volley se sont envolées. Je soupir en me souvenant de tout cela.

Mais bon, je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort, parce que je vais commencer un nouvelle année et... C'est une blague là.

Trois idiot de première je-ne-sais-pas-combien-mais-en-tout-cas-pas-5 viennent de me bousculer en riant, et j'en fais tomber mon sac.

"Haha! Débile! Haha"

Ok, je vais péter un câble. Je crois que j'ai bien envie d'ouvrir cette porte de casier juste en face d la tronche du mec qui se paye ma tête. Ouais, c'est ce que je vais faire d'ailleurs!

Euh...

Euh...

Ahem...

Bon, putain de pouvoir, tu te déclenche oui ou non?

Je rêve là. Je rêve. Quand est-ce que j'ai changé de me pouvoir. C'est pas possible, j'aurais du m'en rendre compte au moins! En plus j'ai touché personne, et j'ai bien le souvenir d'avoir encore le truc de Danny à l'heure dernière! Mais qu'est ce qui se passe?? Je suis assez choqué, je dois dire. Tellement, que je ne réponds même pas aux trois abrutis aux gueules tordues, je les ai même oubliés. Je ramasse juste mon sac et part le plus vite possible vers un endroit calme.

Je cours presque dans les couloirs. Presque. J'ai la tête qui bourdonne. Je suis un peu un stressé de la vie en fait, j'ai remarqué, haha. Mais rien ne change le fait que là, en ce moment, je panique. La seule salle que je trouve et qui me semble vide, c'est la salle de musique.

J'ouvre la porte dans un grand fracas sans même regarder à l'intérieur, la claque en la fermant et je glisse au sol contre le mur, la tête entre mes mains. "M*erde!" Je pense.


[wala wala :3 Du coup je me reserve le prof de physique!! Du coup voilà vous pouvez plus le faire parler mdrr, je m'en chargerai, comme ça je peux mener l'histoire comme je le veux mouéhéhéhé x) Ouais du coup je veux en faire un "Rogue" un peu, comme ça on pourra trouver un ennemi commun incompris et tooout. Bref, pour plus de détails si vous avez des questions et des remarques, c'est dans le FLOOD! Tschuss.]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"And Lance, leave the math to Pidge"
avatar
Crossfire
Messages : 36
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : All Blue

Re: K.I.D.S

le Ven 31 Mar - 14:12
Au début du cours avec notre fantastique prof principal, une boule de graisse qui se prétend prof d'EPS, un élève débarque à bout de souffle dans la salle et s'installe dans le fond de la salle, totalement perdu. La classe est au complet donc c'est le cas de le dire ... Je me retourne, il est juste à côté de Sinistrah, intéressant. Son visage me disais quelque chose ... Vu sa taille, il doit être en seconde, sûrement seconde 5, personne ne se perdrait en classe 5 à part tu en fais parti ! "Monsieur vous m'avez oublié !" Sans blague mec, tu t'es trompé de classe ! Haniel Sackett...on dirait le nom d'un hobbit ... ça peut être intéressant de se renseigner plus tard. Le cours reprend avec un autre professeur, de physique je crois, mais sans moi. Je ne viens en cours que pour le quota de présence, pas pour écouter à des chihuahuas qui aboient à des dobermans...

J'observe la cour de la fenêtre. Le temps estival me faisait mourir d'envie de sortir et me poser sur la pelouse pour lire mes bouquins. Malheureusement je suis coincée entre les quatre murs de cette salle avec une classe totalement inattentive à ce que dit le prof tremblant derrière son bureau.

On doit vraiment être des aliens pour ces crétins de moldus, terme repris de HP (je ne sais pas comment les appeler sans que se soit dégradant pour nous possesseurs de pouvoirs paranormaux). Enfin, c'est pas comme si posséder des pouvoirs nous donne un avantage total sur eux. Tout est question de talent, mais apparemment c'est une réponse trop difficile à trouver pour les moldus. Ils ont une conception de nos pouvoirs comme étant dangereux, mais comme l'Etat a passé une loi contre toute discrimination vis-à-vis de notre communauté, ils ne peuvent pas le faire ouvertement d'où les classes 5.

Bien que l'utilisation de nos pouvoirs est interdite, la salle s'est transformée petit à petit en salle d'entraînement : les cheveux du prof changeaient de couleur ou bien de dressaient sur sa tête sans qu'il ne s'en aperçoive, des stylos tombaient des tables sans aucune raison apparente, des cahiers flottaient au plafond, et ce qui a fait sourire le plus était sans doute les affaires étalées sur le bureau qui disparaissaient pour réapparaître après que le prof les ait cherchées pendant 5 bonnes minutes ... Dans cette perspective, on peut dire que ma classe était insupportable ...

La cloche sonne enfin la fin du dernier cours, j'attrape mon sac et file en dehors de cette maudite prison. Je pars m'installer sur un coin de pelouse pour m'offrir un bain de soleil. Je sors mon ordinateur pour checker le profil de Sackett. Les allées se peuplent des élèves qui se dirige vers différents clubs d'après ce que je comprends des discussions peu discrètes des passants. Les inscriptions commencent aujourd'hui, hu ... Je crains que je ne vais pas pouvoir rejoindre le club d'athlétisme... Je suis allée un petit peu trop fort avec eux, mais bon ils le méritaient ...

Je jette un coup d’œil à ma montre. 16 heure. Je me lève, j'aimerais passer par la bibliothèque pour avoir quelques livres parce que j'ai épuisé toute la réserve de l'internat et la mienne également. Je longe des bâtiments et je tombe sur un groupe d'élèves de première qui avait coincé un seconde. Je m'approche de la scène, pas pour jouer les héroïnes, mais parce que le chemin est plus court et que je veux pas l'allonger.


"I'm in love with an angel, heavens forbid
Made me a believer with the touch of her skin"


Je commence à chanter. J'accélère en espérant qu'il ne me remarque pas. Un des élèves se retourne, il me fixe. "Oye ! Les gars, Y a une fille !" Je le reconnais, il était dans ma classe de latin, bien qu'il ne doit pas se souvenir de moi, parce que j'ai quitté cette matière au bout de deux mois, parce que la prof était tarée...


"I'd go to hell and back with you
Stay lost in what we found.
Worlds apart we were the same
Until we hit the ground"


Les autres se retournent. Oh non, pourquoi ils ne pouvaient pas me laisser tranquillement. Malheureusement, ils semblent que chercher la bagarre et ne semblent pas me conn... "Ah !!! C'est Lullaby ! La Lullaby ! Oui, vous savez celle qui a été envoyée en 5 parce qu'elle a envoyé tout le club d'athlétisme à l'infirmerie, elle les a tellement battu qu'il étaient inconscients !" Déjà, c'est pas tout le club et de deux je les ai juste forcé à faire un petit somme. C'est dingue, toutes les informations qui ont été altérées ... Pour être précis, c'est pas juste le club d'athlétisme en fait, la plupart de mes camarades ne supportaient pas mon attitude, donc ils sont venus en groupe et ont voulus que je corrige mon comportement, ce qui m'a contrainte à les envoyés dormir contre leur gré... C'est à cause de ça que j'ai reçu ce surnom grotesque. Et c'est aussi pour ça que j'ai été convoquée chez le principal et envoyée en classe 5 ... Enfin c'est ce que pense les autres.


"Maybe I'm crazy, maybe I'm weak
Maybe I'm blinded by what I see
You wanted a soldier but it wasn't me
'Cause I could never set you free"


Je continue Angel pendant que celui qui semble être le chef de la bande se retourne à son tour. "Ce ne sont que des rumeurs, la moitié doit être fausse" vrai en plein dans le mille, maintenant laisse moi partir. "Vous pensez vraiment que Lullaby est une fille ultra girly qui chante des chansonnettes ?" Déjà, je ne savais pas qu'être féminine est reprochable et je suis Lullaby. "Si c'est vraiment le cas, la battre m'accordera plus de crédit au sein des autres gangs !" Une école d'élite, ils disent ... Il devait être nouveau parce que sinon, il ne se serait pas avancé avec une garde haute et  aurait réagi comme ses camarades, c'est à dire reculer d'un pas à mon nom. Je n'aimai pas ces rumeurs, mais elles me permettaient d'éviter le contact avec une majorité des élèves.


"So fly on your own
It's time I let you go
Go"


Je l'évite et le pousse dans le dos, il manque de tomber et trébuche. Les autres viennent à sa suite. Ce combat est dès le départ à sens unique : j'améliore ma vitesse grâce à mon chant, plus le temps passe plus je deviens rapide et c'est le contraire pour eux car ils ne peuvent encaisser mes capacités car ils ne sont pas détenteurs de pouvoirs eux-même ou bien n'ont pas une force de volonté suffisante pour les opposer. Je les touche au niveau de la nuque pour qu'on ne doute pas de mes pouvoirs.


"I'm in love with an angel who's afraid of the light
Her halo is broken but there's fight in her eyes

Walls are built to keep us safe
Until they're crashing down
Worlds apart we were the same
Until you hit the ground"


Ils s'épuisent de plus en plus au fur et à mesure que la fin de ma prestation approche et je continue à faire en sorte que leurs coups tombent dans le vides et de les pousser pour qu'il mangent de la terre. Je regarde autour. L'élève de seconde semble parfaitement bien. Il doit avoir des capacités. Quelques personnes passent aux extrémités de l'allée, mais aucune n'osent intervenir. Tant mieux. Les choses sont assez compliquées comme ça.


"So fly on your own
It's time I let you go

So fly on your own
It's time I let you go
Go"


Je termine la chanson et ils s'écroulent tous par terre. Je balaye du regard la scène, le gars en seconde est en totale panique et tremble de tout son corps et n'ose même pas me regarder. J'osse les épaules, c'est pas mon problème et je ne veux pas faire du babysitting. Je laisse tels quels les petites frappes et je reprends mon chemin. J'ai perdu déjà assez de temps. J'arrive au coin de l'allée et je m'apprête à tourner mais je manque de peu de heurter une élève. Elle semblait être au collège tellement elle était petite. Elle était dans la liste de terminale 5, si je me souviens bien, elle est très bonne élève, c'est entre autre pour ça qu'elle m'avait taper dans l’œil, et aussi parce que son profil était vide, aucune information à part une note étrange, qui ne pouvait être vraie. Je me serais bien excusé à vois haute mais après avoir utilisé mon pouvoir je ne peux plus parler durant un temps équivalent à la durée à celle de la chanson. Je cherche un moyen de m'excuser et je m'aperçoit qu'elle me sourie de toute ses dents. Je lui sourie à mon tour et la détourne et pars cette fois-ci déterminée à arriver à la bibliothèque, il ne faudrait pas qu'elle comprenne que je suis muette. Elle est bizarre, pourquoi m'a-t-elle sourie alors qu'elle m'a vue mettre à terre 10 personnes ? Vraiment quelle étrange personne...



Dernière édition par Crossfire le Lun 1 Mai - 21:02, édité 2 fois
avatar
Mystic
Modérateur
Messages : 168
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans l'espace

Re: K.I.D.S

le Ven 31 Mar - 18:17
I don't care if heaven won't take me back
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe
Don't you know you're everything I have?
And I, wanna live, not just survive, tonight
*bam!*
Je m'arrête net, quelqu'un vient de claquer la porte ! J'avance un peu et je regarde qui a bien pu faire un tel bouquant en entrant ! Plus discret  tu meures! ! L'auteur de ce vacarme est un garçon habillé uniquement de noir, assez grand de ce que peux voir car il est accroupi par terre....Les cheveux noirs...Déjà c'es surement une personne de la classe 5, je ne peux pas lire dans ses pensées. Ah mais je le reconnais, je l'ai vu dans ma classe aujourd'hui. Mais il n'avait pas l'air très attentif, je dis cela car même à la fin des cours il est toujours endormi ! J'ai juste vu en quittant la salle qu'il se réveillait à peine alors qu'il n'y avait déjà presque plus personne dans la salle... Mais bon il ne faut pas se fier au premier abord ! Et puis il a l'air dévasté.... Je sais pas trop quoi faire, il est peut être entrer ici croyant que la salle était vide! Bah dans ce cas la c'est raté !! Si seulement je pouvais lire dans ses pensées, cela faciliterai les choses ! Mais bon je ne vais pas rester muette. Je reprend ma bonne humeur habituel, qui va peut être le faire fuir ! Mais tant pis qui ne tente rien n'a rien ! Alors je m'aventure avec un:
"Salut, ça va?(peut être qu'il va me dire pourquoi il est comme ça!) moi c'est Alison mais tout le monde, enfin mes amis m'appelle Ali ! Pardon, je sais pas pourquoi je te dis ça... Je suis un peu surexcitée ! Donc tu es ici pour le club de musique c'est bien ça ?
avatar
Kogane
Admin
Messages : 228
Date d'inscription : 03/03/2017
Age : 16
Localisation : Space station ♥
http://section-fictions.forumactif.com

Re: K.I.D.S

le Ven 31 Mar - 19:39
J'essaie de passer en revue toute les possibilités du "pourquoi" j'ai soudainement changé d’habilité, ou un truc bizarre dans le genre. Mais c'est le blanc. Lorsque j'essaie d'y penser, de me triturer la tête pour trouver une explication, je ne vois que du blanc. C'est comme si je "voyais" le vide. Cette sensation est d'ailleurs très étrange.



J'arrête le cours de mes pensées quand j'entends une voix féminine chanter.



"C'est pas possible, je ne serais pas rentrer dans une salle déjà occupée, si?"



Je lève la tête pour m'apercevoir que, si, la pièce n'est pas vide, il y a une fille, une grande blonde dont les cheveux bouclés tombent en cascade dans son dos. Bon, bah je l'ai peut-être interrompue dans quelque chose là...


Elle s'est arrêté de chanter, je sais qu'elle m'a vu -argh- et maintenant elle descend de la scène et s'approche de moi. C'est alors que je remarque ces yeux. Ces yeux sont étranges. Ils sont verts entourés d'un cercle noir, ce qui est déjà, ma foi, plutôt particulier. Mais lorsqu'elle se rapproche encore plus et commence à parler, je remarque que sa pupille est entourée de rayon rouges.

"Salut, ça va? Moi c'est Alison mais tout le monde, enfin mes amis m'appelle Ali ! Pardon, je sais pas pourquoi je te dis ça... Je suis un peu surexcitée ! Donc tu es ici pour le club de musique c'est bien ça ?"


"Le... club de musique?"



Oups, je suis entré dans la salle de musique, c'est vrai! Je me souviens alors de ce que m'a dit ce prof tout à l'heure, après avoir agrippé mon... mon bras. Il m'a attrapé le bras! Mais oui! Déjà que ce prof me paraissait louche, alors maintenant que je viens de me souvenir que c'est la dernière personne que j'ai touchée, je suis encore plus convaincu qu'il me faille faire une recherche sur lui...



Mais bref, retournons à la réalité, Bo'. Cette fille s'est présentée, fait de même.


"Ah, oui, désolé, j'avais zappé que j'étais rentré dans une salle de musique. Euh... Moi c'est Boris, Boris Sinistrah. Mais appelle moi quand tu veux Bo', c'est mieux."



Je me relève et époussette mon jean, pour la forme.



"Ah, et pour le club de musique... Je ne... Je ne sais pas encore, à vrai dire. J'hésite encore entre plusieurs clubs. Tu en fais parti, non? C'est... intéressant?"


Wahou, Bo'. Je ne m'étais jamais entendu autant parler. Disons que je suis assez nerveux, et j'ai hâte de découvrir ce que ce prof de physique m'a fait.



Mais avant que cette... Ali ne puisse me répondre, nous sommes coupés courts par la sonnerie de mon téléphone.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"And Lance, leave the math to Pidge"
avatar
Mystic
Modérateur
Messages : 168
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 16
Localisation : Dans l'espace

Re: K.I.D.S

le Dim 2 Avr - 21:46

"Ah, et pour le club de musique... Je ne... Je ne sais pas encore, à vrai dire. J'hésite encore entre plusieurs clubs. Tu en fais parti, non? C'est... intéressant?"

Ok donc il est rentré par erreur....et n'est pas vraiment intéressé par le club de musique. Donc c'est à moins de le convaincre parce que je suis là depuis un bon moment et personne, appart Bo, n'est là pour rejoindre ce club.

Je prépare mes arguments pour le convaincre car je ne veux pas être toute seule dans ce club, c'est un peu la honte. Avec un peu de chance il n'aime pas trop les clubs mais comme on doit quand même être dans un durant l'année, cela peut me faire un argument de plus !

J'allais lui répondre avec mes belles phrases mais on est coupé par une sonnerie de téléphone. Alors la pour le coup je suis sur que ce n'est pas moi car la mienne est plutôt.......repérable si je puis dire ! c'est une composition de mon amie Lisa, qui fait de la flûte à bec, elle est pas très douée mais pour l'encourager je mets une de ses compositions en sonnerie. Et depuis ce jour mon téléphone est en vibreur ou silencieux la plupart de temps. Sauf devant elle bien sûr, cela la vexerait, et comme on est très proche et c'est ma seule vraie amie je ne le veux pas la perdre pour un morceau de flûte.

Je le regarde en attendant qu'il fasse quelque chose. C'est assez gênant je dois dire....C'est étrange, quelque chose a changé en lui mais je ne saurais le définir. Mais bon j'ai du le regarder trois fois aujourd'hui pas de quoi affirmer ce que je dis.
Contenu sponsorisé

Re: K.I.D.S

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum